Retour sur les cafés

Café économique sur le microcrédit et la finance participative : les temps forts des débats

L’équipe des Cafés économiques de Bercy a organisé son premier rendez-vous au Café Monde et Médias, à Paris, le 2 février. Plus de 70 participants ont fait le déplacement pour assister aux débats. Pour cette première édition, les échanges ont porté sur les liens entre financement participatif et microcrédit. Retour sur les temps forts de la rencontre, organisée en partenariat avec l’Adie, association pour le droit à l’initiative économique, au microcrédit et à l’accompagnement pour la création d’entreprise.

Plus de 70 personnes sont venus participer aux échanges organisés par les Cafés économiques de Bercy, le 2 février 2015, sur le thème du microcrédit et de la finance participative.

Plus de 70 personnes sont venus participer aux échanges organisés par les Cafés économiques de Bercy, le 2 février 2015, sur le thème du microcrédit et de la finance participative.

Le rendez-vous était pris à 18h30, lundi 2 février, pour la première édition des Cafés économiques de Bercy au Café Monde et Médias à Paris. Au menu des échanges : la finance participative et le microcrédit. Une thématique au cœur de l’actualité, en cette onzième semaine du microcrédit.

Cinq intervenants étaient venus livrer leurs points de vue sur la problématique du jour : « Finance participative : alliée ou concurrente du microcrédit ? ». Autour de la table :

  • Catherine Barbaroux, présidente de l’Adie, à l’origine de la semaine du microcrédit, dont les missions consistent à financer et accompagner les entrepreneurs qui n’ont pas accès au crédit bancaire à travers le microcrédit ;
  • André Jaunay, vice-président de l’association Financement Participatif France, qui rassemble les plateformes françaises de crowdfunding ;
  • Camille Mollard, responsable du crowdfunding chez My Major Company ;
  • Amandine Pacault et Martial Favre, couple de micro-entrepreneurs ayant fondé une structure agricole, « La ferme de l’âne arrosé », grâce à un microcrédit et un financement participatif.

Parmi les points abordés pendant les échanges : celui du potentiel de développement du microcrédit et du financement participatif en France. Potentiel très important, aux dires des acteurs présents. « Nous distribuons, nous tous acteurs du micro-crédit, entre 46 000 et 50 000 microcrédits par an. Mais nous estimons que 150 000 personnes pourraient en être bénéficiaires », a ainsi déclaré Catherine Barbaroux.

[Retrouvez ici le fil Twitter de l’événement]

L’accompagnement au cœur des échanges

La question de l’accompagnement des porteurs de projet, en amont de la création de leur activité mais aussi en aval, a également suscité de nombreux échanges entre les participants.

Selon Catherine Barbaroux, l’accompagnement est un sujet que tous les acteurs du microcrédit ont en commun aujourd’hui.

Selon elle, il reste beaucoup de travail à effectuer sur la question de l’accompagnement aval, qui n’est pas « spontané ». « Nous voulons travailler à la rentabilité, au décollage des microentreprises. Nous ne voulons pas créer des travailleurs indépendants pauvres. Il y a tout un travail à mettre en œuvre pour rester lié avec nos porteurs de projet », a expliqué la présidente de l’Adie.

Parmi les aides mises en place pour accompagner les porteurs de projet : les conseils des équipes de terrain, des bénévoles, mais aussi les réunions entre porteurs de projet et les partages d’expérience.

« Les entrepreneurs doivent s’appuyer sur leurs pairs, penser à échanger entre-eux, et ce malgré leurs contraintes quotidiennes », a estimé André Jaunay, de l’association Financement Participatif France, au sujet de l’accompagnement post-création.

Microcrédit et crowdfunding : deux leviers complémentaires

Sur la question des liens entre micro-crédit et financement participatif, tous les participants se sont entendus sur la complémentarité des deux systèmes. Un point de vue parfaitement illustré par le témoignage d’Amandine Pacault et Martial Favre, les deux créateurs de « La ferme de l’âne arrosé », venus raconter leur expérience. [Suivre en direct leurs aventures sur leur page Facebook]

Amandine Pacault et Martial Favre, les deux créateurs de "La ferme de l'âne arrosé", étaient venus raconter leur expérience.

Amandine Pacault et Martial Favre, les deux créateurs de « La ferme de l’âne arrosé », étaient venus raconter leur expérience.

Pour lancer leur activité de maraîchage, en Poitou-Charentes, Amandine et Martial ont bénéficié à la fois d’un microcrédit de l’Adie et d’un financement participatif auprès d’une plateforme de crowdfunding régionale. Leur témoignage a souligné la nécessité de renforcer les liens entre les acteur du crowdfunding, et les réseaux d’accompagnement et de financement, avec un ancrage territorial fort.

Dans la salle, les échanges ont été suivis avec intérêt par les participants. « Des débats intéressants », « un rendez-vous réussi ». « La thématique était très intéressante, et le débat bien posé », ont témoigné Imen et Marine, doctorantes à l’ENS Cachan. Venues sur les conseils de leur directeur de thèse, les deux jeunes femmes seront présentes aux prochaines éditions des Cafés économiques.

Et vous, avez-vous participé à cette première édition parisienne ? Qu’en avez-vous pensé ? Pensez-vous venir aux prochains rendez-vous ? Laissez nous vos impressions en commentaires !

 


Les prochains Cafés économiques au Café Monde et Médias auront lieu les 31 mars, 14 et 16 avril, sur les thèmes de l’industrie éco-responsable; des inégalités de revenus et de la globalisation financière.


 

Pour aller + loin sur le sujet du microcrédit et de la finance participative, l’équipe des Cafés économiques vous recommande de consulter :

  • « Les français et le crowdfunding », étude annuelle menée par le cabinet Adwise, en partenariat avec Financement Participatif France : les chiffres clés
  • « Les français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding », sondage réalisé par l’institut Think pour le Salon des entrepreneurs, Lendopolis et l’ordre des experts comptables : les résultats du sondage
  • Le site de l’ADIE

 

Laissez un commentaire

Complétez ce petit calcul avant d'envoyer votre message : (obligatoire)