L’open data, un enjeu économique et démocratique

Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique a annoncé officiellement l’adhésion de la France au partenariat pour un gouvernement ouvert (OGP) le 24 avril dernier à l’occasion de l’ouverture de la Conférence de Paris sur l’Open data.

La France est donc engagée à suivre les principes de transparence de l’action publique, de participation citoyenne à l’élaboration des politiques publiques, d’innovation et d’utilisation des nouvelles technologies pour moderniser l’action publique, notamment à travers l’ouverture des données…

L’Open data et le projet de loi numérique

C’est à Bercy, au centre Pierre-Mendès France que la deuxième journée  de la Conférence de Paris s’est ouverte laissant une large part à des ateliers de travail collaboratifs. L’occasion de préparer collectivement et activement le projet de loi numérique qui portera, en partie, sur l’ouverture des données. Les participants ont été invités à l’un des 6 ateliers proposés par le Conseil National du Numérique. Parmi les questions abordées :

Concilier l’ouverture des données et la protection de la vie privée ; Open data et santé : la donnée au service des objectifs de santé publique ; Open Data et data-sciences ; Open data : gratuité par principe, tarifications justifiées par l’intérêt général ; Performance publique et démocratie ouverte : quelle place pour l’Open data dans les territoires ?

#ConfParis Open data

Restitution des ateliers lors de la #ConfParis sur l’open data au centre Pierre-Mendès France à Bercy le 25 avril 2014 – crédits photo : GM/SG/Sircom-2014

Les travaux issus de ces ateliers ont fait l’objet de prises de notes publiques disponibles en ligne. N’hésitez pas à consulter ces travaux et à faire part de vos réflexions sur le site du conseil national du numérique.

L’Open Data et la modernisation de l’action publique

L’administration en marche

En fin de matinée, Julien Rencki, Secrétaire Général pour la Modernisation de l’Action Publique (SGMAP) est revenu sur les principaux chantiers de l’Etat et a réaffirmé les ambitions du SGMAP :

La feuille de route de l’administration tient en trois points :

  1. Réformer les Systèmes d’Information ;
  2. Apporter de nouveaux services ;
  3. Ouvrir les données.

Une volonté politique

La clôture de cette demi-journée de réflexion a été assurée par Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique.

Pour Axelle Lemaire, quatre principes fondamentaux doivent régir l’open data :

  1. Les données doivent être ouvertes par défaut. Toute fermeture d’accès devrait être justifiée.
  2. L’accès aux données publiques doit être gratuit.
  3. Un socle de données essentielles doit être défini et ouvert en urgence.
  4. Les pouvoirs de la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) et du Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) doivent être renforcés.

Pour aller plus loin :

4 commentaires pour “L’open data, un enjeu économique et démocratique

  1. 4 mai 2014 at 20 h 57 min

    Le tweet d’Axelle Lemaire résume tout : l’enjeu est loin d’être seulement technologique. Il faut maintenant espérer que l’ouverture des datas au niveau de l’Etat va se concrétiser et généraliser rapidement. Le numérique ne doit pas prospérer que dans l’environnement des startups, l’Etat doit le porter !

  2. Nutriform
    27 août 2014 at 14 h 20 min

    Il est vrai que ce site est déjà bourré d’informations importantes et ça ne cesse d’augmenter. Il est important de pouvoir accéder à des infos publiques comme celle-là. Alors bravo pour cette initiative et continuez comme cela.

  3. détecteur de fumée
    19 septembre 2014 at 14 h 51 min

    Le numérique est un domaine qui doit absolument être développer, tant dans le domaine public que privé. Des économies considérables et une source d’information hors normes peuvent être permis grâce à l’open data.

  4. Sandra
    23 septembre 2014 at 15 h 16 min

    Enfin le partage de données est d’actualité. De nombreux forums en parle depuis des années !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 7 =