Actualités

La French Tech à l’honneur au CES de Las Vegas

J-1 avant le CES de Las Vegas ! Chaque année, le Consumer Electronic Show est LE grand rendez-vous de l’électronique grand public. Et la présence française y est de plus en plus remarquée. L’année dernière, avec 66 startups, la French Tech représentait 25% de l’ensemble des start-ups mondiales présentes. Pour l’édition 2016, qui se déroule du 6 au  9 janvier, le ratio monte à 30 % avec 128 start-ups représentées. L’occasion de refaire le point sur cet écosystème en pleine ascension, qui compte des entreprises de premier plan dans les domaines des objets connectés, du big data, de l’économie du partage ou encore des biotech/medtech.

[Consultez la liste des start-ups françaises présentes au CES 2016 sur le site de la French Tech]

La French Tech, une initiative au service des start-ups

La French Tech est une initiative publique lancée fin 2013, au service de l’écosystème des start-ups françaises basées en France ou à l’étranger. Portée par le ministère de l’économie, elle est aujourd’hui constituée d’un ensemble de métropoles régionales labellisées qui constituent chacune un écosystème rassemblant des startups, incubateurs, accélérateurs, financeurs, espaces de co-working, fablabs, établissements d’enseignement et un « lieu totem ».

Retrouvez l’interview de David Monteau, chargé de mission French Tech, sur les enjeux de l’initiative French Tech.

#Vidéo : les enjeux de la French Tech

Des outils à disposition des start-ups

La French Tech, c’est aussi des outils à disposition des start-ups, parmi lesquels  le Pass French Tech. Ce programme permet aux start-ups en phase d’hypercroissance de bénéficier d’un accompagnement gratuit et sur-mesure d’un ensemble d’acteurs économiques publics et privés. Objectif : répondre à leurs problématiques en matière de fiscalité, de recrutement, de propriété intellectuelle ou d’internationalisation.

Une marque à dimension internationale

La dimension internationale de la French Tech est structurée autour de 3 piliers :

  • Les « French Tech Hub », écosystèmes entrepreneuriaux fédérés au sein de grandes métropoles internationales pour accélérer l’internationalisation des start-up françaises ;
  • Une plateforme d’attractivité de la French Tech, opérée par Business France, pour la promotion et l’attractivité internationale de l’écosystème français de start-up ;
  • Le programme French Tech Ticket, destiné à attirer des entrepreneurs étrangers à créer leur start-up en France.

Patrick Bertrand, Président de Lyon French Tech, témoigne sur la marque French Tech et son attractivité internationale. Retrouvez son interview.

 

L’exemple de la French Tech Lyon

En novembre 2014, neuf écosystèmes ont reçu le label Métropole French Tech, dont la métropole Lyonnaise, et quatre autres en juin 2015. Quatre labels thématiques ont également été attribués à titre pilote. [Voir l’ensemble des métropoles French Tech et les labels thématiques sur le site de la French Tech.]

A Lyon, l’écosystème French Tech constitue aujourd’hui le deuxième pôle numérique français, avec 300 formations académiques dédiées au secteur. Il rassemble aujourd’hui 7 000 entreprises et représente un vivier de 50 000 emplois, autour de 8 incubateurs, 5 accélérateurs, 7 espaces de co-working, 7 pôles de compétitivité et clusters mais aussi des institutions et des associations professionnelles spécialisées par filière.

Retrouvez la présentation de Lyon French Tech au travers de témoignages d’acteurs de l’écosystème dans notre vidéo.

#Vidéo : Lyon French Tech vue par ses acteurs

Focus sur un lieu totem : le Shadok à Strasbourg

Favorisant la rencontre, le partage et l’émergence de nouvelles pratiques artistiques liées au numérique, le Shadok est le « lieu totem » de la métropole French Tech à Strasbourg. Il s’inscrit dans l’écosystème French Tech en Alsace (pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse) et constitue une vitrine pour les initiatives innovantes des entrepreneurs et créatifs strasbourgeois.

Retrouvez notre interview de Géraldine Farage, responsable du Shadok.

#Vidéo : Présentation du Shadok à Strasbourg

A noter : l’Alsace  fait partie des 4 écosystèmes ayant obtenu un label thématique French Tech à titre pilote. Cette labellisation consacre l’organisation de l’écosystème alsacien en faveur du développement des start-ups et de leur rayonnement à l’international, avec une reconnaissance spécifique dans le domaine des medtech/biotech.

Agence du numérique

La French Tech fait partie, depuis février 2015, de la nouvelle Agence du numérique. Placée auprès de la direction générale des entreprises (DGE), l’Agence du numérique comprend également la mission France Très Haut Débit et l’ex délégation aux usages de l’internet (DUI). [En savoir + sur l’espace web de l’Agence du numérique]

Lire aussi :
Sur le portail des ministères économiques et financiers
Les entreprises lauréates du Pass French Tech réunies à Bercy – 15/09/2015

Aller plus loin :
Le site de la French Tech
Le site de Lyon French Tech
Le site de la French Tech Alsace
Le site du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas

3 Commentaires

  • Un grand bravo aux entreprises sélectionnées pour leur participation au CES.
    A n’en pas douter, nous avons un potentiel, qu’il faut promouvoir, mais aussi encadrer.
    Croyons en nos forces et réduisons nos faiblesses.

  • La France est un très bon vivier de jeune entrepreneur, la FrenchTech est vraiment un bon rassemblement de ce qui ce fait de mieux dans notre hexagone, bravo !