Retour sur les cafés

eSport : du cadre législatif aux opportunités de développement économique

Quels enjeux économiques pour l’eSport, entre marché de niche et sport business ?

Retour sur notre café débat du 28 avril 2017 sur l’eSport, organisé au Meltdown eSport Bar, à Paris.

La nécessité d’un cadre économique et législatif adapté à l’eSport

Depuis le 7 octobre 2016 (loi pour une République numérique), la pratique compétitive de jeux vidéo est reconnue officiellement par plusieurs mesures qui posent un cadre juridique et légal à l’eSport. Angélique Girard, cheffe du bureau Audiovisuel et Multimedia au Service de l’économie numérique de la Direction générale des Entreprises (DGE), en a rappelé les principales mesures :

  • La légalisation des compétitions de eSport : elles étaient auparavant interdites car assimilées à des jeux d’argent déguisés.
  • L’encadrement et le soutien du développement économique du secteur.
Angélique Girard, cheffe du bureau Audiovisuel et Multimedia au Service de l’économie numérique de la Direction générale des Entreprises

Angélique Girard, cheffe du bureau Audiovisuel et Multimedia au Service de l’économie numérique de la DGE

Pour permettre ce développement, Angélique Girard a souligné la nécessité d’un cadre souple pour les startups et entrepreneurs de l’eSport, associé à un environnement stable pour accompagner et sécuriser les joueurs.

Pour Stephan Euthine, secrétaire générale de l’association France eSports et directeur associé de la Team LDLC, les clubs tiennent un rôle majeur dans l’accompagnement de joueurs. Les joueurs qui débutent leur carrière professionnelle trouvent peu de sources de financement : la responsabilité des clubs est donc de les former et de leur apporter une aide juridique.

Des perspectives d’emplois et l’émergence de nouveaux métiers

L’eSport est une filière d’avenir en matière d’emplois : la Paris Gaming School, première école spécialisée dans les jeux vidéo à Paris, forme des étudiants aux métiers de l’eSport. Son fondateur, Gary Point, a rappelé que l’école ne forme pas que des cyber athlètes mais aussi des professionnels de l’eSport, comme des coachs, managers, observateurs, commentateurs, etc. Les besoins en termes de recrutement sont importants, et il existe encore peu de formations qui permettent d’y répondre.

L’eSport est aussi un terreau fertile pour les startups. En se saisissant de la forte audience suscitée par les événements eSportifs, Flavien Guillocheau a co-fondé PandaScore, une startup spécialisée dans la data de l’eSport.  PandaScore produit, grâce à l’intelligence artificielle, des statistiques et des probabilités autour d’événements eSport. Ces données sont ensuite revendues à différents acteurs de l’écosystème.

Par ailleurs, selon Flavien Guillocheau, il est important que la France définisse clairement sa place dans le monde de l’eSport, et se positionne en tant que leader économique du domaine. La France cultive certaines spécificités qui ont été saluées, comme l’existence d’émissions TV dédiées à l’eSport qui bénéficient d’une bonne audience.

La démocratisation et l’institutionnalisation de l’eSport

L’eSport est souvent comparé au sport : le rapprochement est-il réellement pertinent ? Pour Angélique Girard, les non-initiés à l’eSport ont besoin de comparaisons parlantes pour comprendre le phénomène. Elles permettent une meilleure reconnaissance de la discipline même si elles sont parfois caricaturales.

Olivier Morin, présentateur du Canal eSport Club, pense quant à lui qu’il existe une différence de traitement médiatique entre le sport et l’eSport : chaque communauté ne se reconnaissant que dans la sienne, il devient dès lors difficile de parler à un public unique de l’eSport.

Olivier Morin, présentateur du Canal eSport Club

Olivier Morin, présentateur du Canal eSport Club

Sylvain Granados, joueur en ligne et avocat, s’autorise quant à lui un point de comparaison : selon lui, l’eSport aura un impact sur la société similaire à celui que peut avoir le sport actuellement. Il faudra, pour cela, légitimer la discipline sans pour autant la dénaturer. Cette problématique d’institutionnalisation a aussi été évoquée par Olivier Morin : il affirme qu’il faut démocratiser les jeux vidéo dans les espaces publics et promouvoir leur aspect ludique et éducatif.

Le développement économique de l’eSport et les perspectives d’emplois associées dépendent donc en partie du processus de reconnaissance institutionnelle de l’eSport, mais aussi d’un cadre législatif favorable.

Ressources

Laissez un commentaire

Complétez ce petit calcul avant d'envoyer votre message : (obligatoire)

1 commentaire

  • Bravo aux organisateurs de cet événement. On ne va pas laisser la meilleure place aux américains et rester derrière. Enfin, c’est une très bonne initiative pour l’économie Française.